La vie trépidante d'une entreprise sociale en Afrique.

Nous sommes le 8 mars, depuis quelques jours il y a une drôle d'ambiance dans l'atelier de couture. Une sorte de tension dans l'air. Et la tension, nous, on aime pas trop. Travailler c'est pas tous les jours drôle alors on tient à ce que l'ambiance soit toujours bonne. Il n'y a pas de secret si on y met du sien ça va passer.

Et puis, ce matin, une première couturière arrive, elle fait la fière avec sa robe toute neuve. Rien. Une deuxième couturière arrive. Bizarre cet air de déjà vue. Je ne suis pas bien réveillée. Puis un couturier arrive, il y a vraiment quelque chose qui cloche. Je vais aller prendre un café, moi. A la deuxième tasse tout se dévoile. Je fonce dans l'atelier ! Mais qu'est-ce que c'est que ça ! C'est quoi ces robes ?

Avec un goguenard voilà qu'on me révèle qu'en grand secret tout le monde c'est fabriqué la même tenue pour LA JOURNÉE DES DROITS DES FEMMES.

Ils sont beaux et moi je pleure.

Dans ces moments là, je me dis que tout est possible.


0 vue0 commentaire